Que fait la maison?

La Maison offre gratuitement des services, des programmes et des activités confidentiels en français, aux femmes et leurs dépendants qui fuient des situations de violence conjugale et familiale. 

 

Hébergement et soutien
Logement d’urgence temporaire, confidentialité, accueil, écoute, repas, transports d’urgence, gestion et planification des risques de sécurité.

 

Accompagnement
Appui dans les démarches légales et administratives, information, orientation et accès aux services et ressources externes, défense des droits, suivi post-hébergement.

Programme d’activités

Rencontres individuelles et en groupe, ateliers thématiques et créatifs pour les femmes et leurs enfants, activités de loisir et de divertissement.

Liaisons communautaires – Sensibilisation, programme de bénévolat, éducation et formation.

     

La clientèle de La Maison :

La Maison est un organisme féministe géré par et pour les femmes d'expression française.

Les services directs, la prévention et la sensibilisation au cœur de la communauté sont une partie intégrante de son engagement.

 

Notre mandat


Offrir un environnement sécuritaire aux femmes francophones dans toute leur diversité, avec ou sans enfants, aux prises avec la violence conjugale et familiale afin de les appuyer dans la reprise de leur autonomie. La Maison s’implique également dans des stratégies sociales visant à réduire la vulnérabilité des femmes et à faire valoir leurs droits.

Notre mission

La Maison propose un large éventail de services et programmes de qualité à sa clientèle et sera reconnue par tous ses groupes et parties prenantes, comme étant une organisation qui fait une différence dans la vie des femmes.

 

Nos valeurs

  • Féminisme 
    – Notre outil de transformation sociale pour l’autonomie et la liberté des femmes.

     

  • Respect 
    – Accueil et respect de la personne dans toute sa diversité, sans discrimination.

     

  • Excellence 
    – Programmes et services de qualité supérieure offerts selon des critères de redevabilité, transparence et efficacité.

     

  • Harmonie 
    – Le droit de vivre et de travailler dans un milieu sécuritaire, serein et accueillant.

L'histoire de La Maison

L’idée d’une maison d’hébergement pour femmes francophones victimes de violence conjugale à Toronto a été priorisée lors des états généraux d’Action ontarienne contre la violence faite tenus à l’automne 2004.

Un groupe de femmes, dynamiques et engagées, s’est alors mobilisé et a mobilisé également la communauté pour la réalisation de ce projet.

En 2007 et 2008

Pourquoi une étude? La communauté des femmes d’expression française de l’Ontario réclame depuis près de 20 ans la mise en œuvre de maisons d’hébergement pour mieux desservir les femmes aux prises avec la violence conjugale et le harcèlement criminel dans leur langue. En mai 2006, l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes a pris l’initiative de commander une recherche, financée par le ministère des services sociaux et communautaire, pour documenter les besoins des femmes francophones dans la région de Toronto, fuyant la violence, et cette étude a confirmé ce besoin et la pertinence d’une maison d’hébergement 

Une étude de faisabilité qui devait établir une installation soigneuse et réfléchie pour servir de modèle pour la maison d’hébergement et d’élaborer des lignes directrices de manière à créer un bâtiment qui répond le mieux possible aux besoins. Cette démarche avait pour but d’obtenir un financement et un soutien de la part du ministère des Services sociaux et communautaires (MSSC) pour la création d’une maison d’hébergement de vingt lits à Toronto. 

En 2009

Enfin c'est notre incorporation!

En 2010

  • Annonce des fonds par le ministère des services sociaux et communautaires

  • Obtention du statut d’organisme de bienfaisance

  • Achat du terrain

En 2011

Première pelletée de terre

En février 2013

Ouverture des services

En mars 2013

Accueil de la première résidente

En octobre 2013

Inauguration

Nous remercions toutes les personnes qui ont travaillé de près ou de loin,
afin de faire de ce rêve une réalité.

Reconnaissance des territoires traditionnels :

 La terre sur laquelle se trouve La Maison aujourd'hui est le territoire traditionnel de nombreuses nations, notamment les Mississaugas du Crédit, les Anishnabeg, les Chippewa, les Haudenosaunee et les Wendats. Elle abrite maintenant de nombreux peuples des Premières nations, des Inuits et des Métis. La Maison reconnais également que Toronto est régie par le Traité 13 signé avec les Mississaugas du Crédit et par les traités Williams signés avec plusieurs bandes de Mississaugas et de Chippewa.

(source: Land acknowledgement City of Toronto

 https://www.toronto.ca/city-government/accessibility-human-rights/indigenous-affairs-office/land-acknowledgement/  )